Slavia Karlen, entrepreneuse et blogueuse, a testé la nouvelle Semaine de Wellness Biotta et raconte son expérience :

J’ai fait ma première Semaine de Wellness Biotta il y a à peu près un an. J’étais très fière, car normalement je ne jeûne jamais, même si je pense que de temps en temps, mes intestins auraient besoin d’un peu de répit. C’est pour cela que j’ai décidé d’inclure la Semaine de Wellness Biotta dans mon planning annuel. Aussitôt dit, aussitôt fait.

Le principe de la Semaine de Wellness
Le carton de la Semaine de Wellness peut être acheté en ligne ou dans des magasins spécialisés – par exemple dans les pharmacies et drogueries Swidro. Il contient tout ce dont tu as besoin pour la cure d’une semaine. Des jus, du thé, des graines de lin et une brochure avec le programme quotidien et des conseils utiles. Grâce à la communauté Biotta, tu peux aussi échanger des idées avec des personnes partageant les mêmes intérêts. La cure de jus complète dure 8 jours : un jour de préparation pour se mettre en condition, 5 jours de jus et deux jours de reconstitution pour revenir progressivement à la « normale ».

La nouvelle Semaine de Wellness
Lorsque mon carton est arrivé, je me suis vite rendu compte que la Semaine de Wellness était différente de ce dont je me souvenais. Il y a par exemple deux nouveaux jus conçus spécialement pour le jeûne à base de jus. On peut aussi les utiliser pour une seule journée de jus. Le carton contient également des sels de bain alcalin, qui aident l’organisme à mieux éliminer les toxines par la peau. Les suggestions de repas pour le jour de préparation et les jours de reconstitution sont désormais assorties de menus concrets avec les recettes correspondantes. Enfin, trois séances de yoga sont disponibles pour activer le processus de purification. J’étais plus que prête à commencer et totalement motivée.

Journée de préparation
Aujourd’hui, il s’agit de me mettre physiquement et mentalement dans l’ambiance de la semaine. Pour purger mes intestins, je prends deux cuillères à café de graines de lin le matin et deux cuillères à café le soir, en plus du jus Vital Digest. Le matin, je mange quelque chose de léger et à midi, je prépare la recette de Ralph Schelling : des gnocchis maison. Il y a une première à tout ! Quel soulagement de ne pas être une « food-blogueuse » et de devoir photographier ce que je mange ! En tout cas, je me suis régalée ! La salade de quinoa le soir m’a quand même semblé plus simple à préparer. Je passe la journée de préparation sans problème et me réjouis de la semaine à venir.

Première journée
Premier jour sans aliments solides. Heureusement, j’ai déjà vécu cela, du déjà vu pour ainsi dire. Tout au long de la journée, je sirote le contenu d’une bouteille de Ma journée de jus #1 et de la tisane. À midi, je bois aussi un verre de Vita 7 et le soir, je prends le jus de tomate, chaud sous forme de soupe ; cela me fait du bien. J’ai également été physiquement active, car le premier cours de yoga était au programme de la journée. Ne t’inquiète pas, ce n’était pas du tout difficile et très apaisant. Après ça, j’ai dormi comme un bébé.

Deuxième journée
Le deuxième jour se passe sans problème. Toute la journée, je bois une bouteille de Ma journée de jus #2 aux légumes, aux fibres d’acacia (oui, j’ai dû chercher sur Google : en bref, les 80 % de fibres qu’il contient aident à digérer) et au gingembre – tout à fait délicieux. Le Vital Digest, avec les graines de lin, est déjà un aliment de base que j’attends avec impatience. Le soir, je bois à nouveau un jus de tomate chaud, puis je prends un premier bain aux sels alcalins. Une fois de plus, je dors complètement détendue et passe une nuit merveilleuse.

Troisième journée
Le troisième jour marque la moitié du parcours. Très bien, je maîtrise ma faim et j’ai déjà pris l’habitude, le matin et le soir, de m’assurer que je répartis correctement les jus dont je dispose. L’après-midi, la séance de yoga numéro deux est à l’ordre du jour. J’aurais pu me passer de la posture du bateau, mais je fais preuve d’endurance et de persévérance.

Quatrième journée
Comme l’année dernière, le quatrième jour est celui du passage à vide, où j’ai envie de tout envoyer promener. Je sais depuis l’année dernière – grâce à la communauté à laquelle j’ai demandé conseil – que je peux boire 1 à 2 dl de plus si j’ai encore des jus à la maison. De préférence des jus de légumes, car une trop grande quantité de fructose provenant des jus de fruits n’est pas optimale. Comme je suis en télétravail, je peux m’organiser de manière à tenir le coup. Le soir, je peux prendre un bain alcalin, et cela m’aide à me remettre des tensions de la journée. Un tel bain fait des merveilles.

Cinquième journée
Ma dernière journée sans nourriture solide. Je suis fière, cette année encore, d’avoir persévéré. Le cinquième jour, on sent la ligne d’arrivée proche et on n’a plus envie d’abandonner. Je profite d’une longue promenade, du soleil et du fait de savoir que la fin de la semaine approche. Les instructions précisent que tu peux prolonger ta cure si tu le souhaites. Je pense qu’une semaine me suffit.

Journées de reconstitution
La nouvelle Semaine de Wellness prévoit deux journées de reconstitution et donc quatre recettes à suivre. Avec la soupe de légumes, j’improvise un peu, car je n’ai pas tous les ingrédients. Pareil pour mon repas du soir ; une omelette persane. Je n’aime pas particulièrement l’aneth et je le remplace par du persil, qui je l’espère fera l’affaire. Je m’offre ensuite une troisième séance de yoga pour célébrer la journée. Le lendemain, je me prépare un curry indien à midi et un gratin de maïs doux le soir. Tous les plats sont légers et savoureux. À force de passer mon temps dans la cuisine, j’ai presque manqué la fin de ma Semaine de Wellness Biotta.

Conclusion
La Semaine de Wellness ne vise pas principalement à perdre du poids, mais à nettoyer l’organisme et à mieux prendre conscience de l’alimentation en général. J’y suis certainement parvenue. Depuis cette dernière cure, je mange (encore) plus de légumes et j’ai pu maintenir mes nouvelles habitudes alimentaires, malgré quelques petits écarts. L’important est de les reconnaître et de ne pas retomber dans les vieux schémas. La Semaine de Wellness est très bien équilibrée et l’expertise de Biotta transparaît dans la brochure et dans toute l’organisation. Cela donne encore plus de courage et de confiance pour ne pas interrompre la cure. Je me suis sentie purifiée et libre – physiquement et mentalement. Un tel exercice de volonté donne aussi une confiance en soi utile ensuite dans tous les domaines de la vie quotidienne.