Avant même l’entrée en vigueur des directives fédérales visant à la neutralité CO2 en 2050, nous œuvrons d’ores et déjà en faveur du climat grâce à un projet phare unique en Suisse. La mise en service d’un nouveau système de chauffage à copeaux de bois permet de réduire les émissions de CO2 d’un total de 2 500 tonnes par an.

Les forêts couvrent une grande partie du Seerücken au sud du lac de Constance. Elles y jouent un rôle essentiel : en offrant des habitats accueillants aux animaux et aux plantes, elles contribuent en effet grandement à la protection de notre environnement. Depuis la fin de l’automne 2019, elles constituent également une source importante de matières premières pour Biotta. Avec la mise en service de notre nouveau système de chauffage à copeaux de bois, nous misons entièrement sur le bois, matière première renouvelable de la région, pour produire de l’énergie. Le bois d’abattage (branches, cimes, bois tordu), qui ne convient pas comme bois d’œuvre, est réduit en copeaux et introduit dans le processus de combustion comme bois de forêt naturel. Dans l’ensemble du canton de Thurgovie, la forêt produit chaque année 175 000 m3 de bois, soit l’équivalent de la capacité de 70 piscines olympiques. Le nouveau système de chauffage à copeaux de bois en consomme quelque 3 % de bois d’abattage par an.

Ensemble pour une plus grande durabilité

En tant que pionnier suisse de l’agriculture biologique, Biotta a choisi de ne plus utiliser le mazout comme source d’énergie en raison de ses émissions élevées en CO2. Le timing était idéal, car le système de chauffage devait de toute façon être rénové. Par coïncidence, l’entreprise voisine Rathgeb Bio cherchait également un moyen économique de produire de la chaleur à partir d’énergies renouvelables. Leur passion commune pour l’agriculture biologique et la recherche de solutions novatrices et durables ont poussé les deux entreprises à travailler ensemble sur ce projet. Depuis la création de l’entreprise en 1957 jusqu’à aujourd’hui, le respect de la nature et des hommes a toujours été une préoccupation centrale de Biotta, au point d’accompagner toutes les décisions de l’entreprise. « Notre formule Pourquoi Biotta définit la philosophie d’entreprise, résolument tournée vers l’agriculture biologique, que nous appliquons depuis des décennies. La conversion à une source d’énergie plus durable en est la conséquence logique », explique Clemens Rüttimann, directeur de Biotta. Grâce à l’utilisation d’une technologie de pointe, le nouveau système de chauffage à copeaux de bois permettra d’économiser en tout 2 500 tonnes de CO2 par an.

Technologie de pointe

Le système de chauffage à copeaux de bois a une puissance nominale de 2,4 mégawatts (MW). Pour comparaison : une telle quantité d’énergie permet de préparer 168 000 cafés, d’écouter 240 000 heures de radio ou de travailler 120 000 heures sur un ordinateur portable. Une commande centrale veille à ce que le chauffage délivre toujours la quantité d’énergie souhaitée, en tenant compte de la quantité d’énergie nécessaire et des conditions météorologiques. Les gaz de combustion sont condensés puis nettoyés dans un séparateur électrique humide afin de récupérer l’énergie qu’ils contiennent. Ce procédé permet de rester bien en-deçà de la valeur limite applicable aux poussières fines. Toutes les autres valeurs limites sont également respectées et seule de la vapeur d’eau s’élève du haut de la cheminée.

Selon Clemens Rüttimann, le système de chauffage à copeaux de bois répond aux objectifs de durabilité définis en interne par Biotta : de l’énergie verte et moins de CO2. Avec ce « projet pour plusieurs générations », comme il l’appelle, Biotta contribue activement à la protection du climat et concrétise pour longtemps la philosophie écologique qui a toujours façonné l’entreprise dans l’esprit « Pourquoi Biotta ».